Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Welcome to my blog

Mon combat contre la loi Taubira : explications

11 Mai 2013 , Rédigé par ObjectifDroite Publié dans #ManifPourTous

Mon combat contre la loi Taubira : explications

Sujet polémique que celui de La loi Taubira. Loi d'ailleurs si mal nommée "Mariage pour tous" à cause de tout ce qui se cache derrière.

Depuis le début je suis profondément opposé à cette loi, ce qui m'a valu quelques insultes et de nombreux dénigrements, sur Facebook entre autres où il est si facile de dire du mal.

Pourquoi suis-je contre ? Mes raisons sont profondes et multiples. Je vais tenter de les expliquer ci-après.

Tout d'abord je précise que je suis pour que les droits des couples de même sexe évoluent sur de nombreux points mais je refuse que pour autant le mariage, la filiation et l'altérité sexuelle soient complètement remis en cause.

Quoi qu'on en dise, un enfant ne pourra jamais avoir 2 papas ou 2 mamans. C'est un mensonge. Or une société et une cellule familiale de doivent pas vivre sur un mensonge. Il n'y a pas de stabilité quand on construit sur un mensonge. Un enfant naît d'un homme et d'une femme et pour son équilibre personnel il est souhaitable qu'il soit élevé par une homme et une femme, autant que faire se peut par ses parents biologiques. À ce titre je suis pour une remise en cause au moins partielle de l'adoption monoparentale, de l'utilisation de certaines techniques médicales d'assistance à la procréation et de la notion d'adoption plénière que seule la France a mise en place.

Je ne mets pas en cause l'amour que peut apporter un couple de même sexe à un enfant. Mais l'amour ne justifie pas tout et n'efface pas le reste. Et je ne supporte pas l'argument des pro-Taubira qui consiste à dire qu'il vaut mieux un enfant élevé par 2 hommes ou 2 femmes qui l'aiment, qu'un enfant battu ou congelé dans une famille hétérosexuelle. Ça, je l'ai entendu 1000 fois. Ce que je veux dire, c'est que si il y avait autant de couples de même sexe que de couples de sexe opposé qui élevaient des enfants, il y aurait autant d'enfants battus ou violés et de bébés congelés des 2 côtés. Aucune orientation sexuelle ne protège de la bêtise et de l'ignominie.

Il faut donner la possibilité à l'enfant d'être élevé dans l'altérité sexuelle essentielle à son éducation et à son équilibre. Le "droit à l'enfant" que réclame une minorité de couples va à l'encontre du droit de l'enfant. Un homme et une femme n'apportent pas les même choses à un enfant. Quoi qu'en pensent certains (surtout ceux qui ont des problèmes avec leur identité sexuelle), un homme et une femme, ce n'est pas la même chose. Bien entendu des accidents de la vie ou des parcours particuliers font que certains enfants sont actuellement élevés que par un homme ou une femme, ou alors par 2 hommes ou 2 femmes. Ce n'est pas parce qu'une situation existe qu'il faut légiférer pour la rendre accessible à tous et la généraliser, surtout quand elle ne représente pas l'intérêt primordial de l'enfant.

Je rejette profondément les arguments qui citent l'égalité, la liberté et l'évolution de la société. L'égalité consiste à donner les mêmes droits à des personnes se trouvant dans des situations identiques or ce n'est pas le cas ici. Pour la liberté, gardons bien à l'esprit que celle des adultes s'arrête là où commence celle des enfants. Et n'en déplaise à certains, pour moi, ce n'est pas du tout une évolution que de remettre en cause la filiation naturelle et fondatrice de notre société, ni même le mariage qui est la base de la cellule familiale. Nous n'avons pas le droit de remettre en cause tous ces fondements ancestraux qui garantissent le fonctionnement et la stabilité de note civilisation, d'un côté pour son désir personnel, et d'un autre pour espérer rester dans l'Histoire et faire oublier un quinquennat qui s'annonce catastrophique sur tous les points.


Enfin, la loi Taubira s'oppose à plusieurs textes ou grands principes nationaux ou internationaux. Par exemple, voici quelques uns des articles de la Convention Relative aux Droits de l'Enfant que l'ONU (donc la France) a signé à l'unanimité le 20 novembre 1989 :

  • Article 3 : Toute décision prise par des tribunaux, des institutions de protection sociale ou des autorités administratives doit être fondée sur l'intérêt supérieur de l'enfant.
  • Article 7 : Tout enfant a le droit dès sa naissance à un nom, à acquérir une nationalité et à connaître, dans la mesure du possible, ses parents et à être élevé par eux.
  • Article 8 : L'Etat s'engage à respecter le droit de l'enfant à préserver son identité, y compris sa nationalité, son nom et des relations familiales.
  • Article 9 : Tout enfant a le droit de vivre avec ses parents à moins que cela ne soit jugé incompatible avec son intérêt supérieur ; Il a aussi le droit de maintenir des contacts avec ses deux parents s'il est séparé de l'un d'entre eux ou des deux.
  • Article 21: l'Etat doit s'assurer en cas d'adoption que l'intérêt supérieur de l'enfant est la considération primordiale.
  • ...


Je mène un combat contre cette loi, tout comme je me battrai contre la théorie du genre, les mères porteuses, la polygamie, les possibilités biologiques contraires à l'éthique, enfin bref, contre toutes ces fausses bonnes idées que l'on va tenter de nous imposer en nous manipulant avec ces mêmes faux arguments que sont l'égalité, la liberté et l'évolution de la société.

Le seul point positif à toute cette histoire est que si les Français se sont laissés berner au début à cause du nom anodin de cette loi, "mariage pour tous" sciemment choisi par le gouvernement, les débats qui ont eu lieu leur ont permis de se rendre contre que derrière cette loi se cachait une véritable destruction des fondements de notre civilisation. Petit à petit, l'opinion publique a évolué et les gens qui sont en faveur de cette loi sont désormais très minoritaires (à peine 36% à l'heure ou j'écris ce billet, début mai 2013).

Si comme moi vous souhaitez que cette loi soit retirée, qu'un nouveau texte d'évolution des droits des couples de même sexe soit élaboré à partir de zéro en y faisant participer tous les partis politiques et de nombreux représentants de la société civile, et qu'ensuite ce nouveau texte soit soumis à référendum, battez vous vous aussi, comme des millions de Français le font : rejoignez le groupe de Veilleurs le plus proche de chez vous (il y en a partout) et montez manifester à la prochaine Manif Pour Tous organisée à Paris le 26 mai 2013 avec votre famille et vos amis. Nous serons des millions à montrer notre opposition à cette loi lors de cette manifestation qui va encore battre une nouvelle fois son record du nombre de manifestants (1 400 000 à la dernière organisée le 24 mars 2013 entre l'Arc de Triomphe et l'Arche de la Défense).

Et ne vous laissez par traiter d'homophobes, de fachos ou d'arriérés : notre combat national a participé au fait que plusieurs pays ces derniers temps ont décidé de refuser le mariage pour les couples de même sexe et toutes ses conséquences : l'Irlande du Nord, la Colombie et plus récemment l'Angleterre. Et ceux chez qui ces évolutions ont été imposées par le gouvernement contre l'opinion publique (espagnols et belges par exemple) se rendent compte qu'ils auraient dû se battre avec autant d'acharnement que nous pour ne pas se laisser faire. Nous sommes un exemple. Notre mouvement est historique ! Comme cela est arrivé plusieurs fois dans l'Histoire, la France est en avance, à contre courant, et montre la voie à suivre au reste du monde. Il faut refuser cette loi.

Je ne peux pas nier, et au contraire il faut le condamner, que quelques opposants à loi Taubira ont des comportements homophobes ou ne souhaitent que perturber l'ordre publique. C'est extrêmement regrettable, mais gardons bien a l'esprit que ceci est complètement minoritaire et ne représente en rien l'immense majorité des opposants à la loi. Je peux l'affirmer après avoir participé à de nombreuses manifestations ou rassemblements à Paris, Strasbourg ou Sélestat et à de multiples veillées organisées dans plusieurs villes.

En contrepartie, le comportement du gouvernement est tout aussi condamnable, sinon plus, car il et représente une réelle atteinte à notre démocratie. Pour ne citer que ces quelques exemples : les mensonges grossiers sur le nombre de manifestants des Manifs Pour Tous, la violence utilisée contre des familles, des enfants ou des étudiants pacifiques, les arrestations abusives, les photos truquées de la Préfecture de Police, le refus de donner aux journalistes qui en ont fait la demande les vidéos Haute Définition prises par hélicoptères lors de la Manifestation à Paris du 24 mars, le rejet ordonné par Matignon des 700 000 pétitions historiques soumises au Conseil Economique Social et Environnemental, etc etc. Il faut espérer que les responsables devront un jour en répondre devant la justice.

Mon combat contre la loi Taubira : explications

Partager cet article

Commenter cet article